Renforcement des capacités des chefs traditionnels du Groupement Bamendjing en matière de gouvernance locale

formation des chefs traditionnels

Les chefs traditionnels au Cameroun à l’école du droit!

Le groupement Bamendjing dans la région de l’Ouest Cameroun, département du Bamboutos, arrondissement de Galim a été le premier à bénéficier du projet de renforcement des capacités des chefs traditionnels en matière de gouvernance locale au Cameroun. Ce projet vient à point nommé dans ce groupement qui connait une recrudescence des conflits entre familles et populations liés au foncier. La question foncière est celle qui fait couler beaucoup d’encre et de salive dans ce groupement depuis des décenies. Le chef supérieur de ce groupement, Sa majesté PEKEKO ISAAC a longtemps été juge de plusieurs conflits fonciers dans ce groupement. Assisté par un collège de notables au tribunal coutumier, il a toujours fait de son mieux pour apaiser les tensions entre les fils et filles de son village.

Fort heureusement pour lui, la SOCIPRODD va déposer ses valises dans son groupement en septembre 2020 pour une formation de ses chefs de 3e dégré sur le droit administratif, le droit foncier et le droit des successions et des libéralités.

Cette formation a débuté par l’enseignement du droit administratif car les chefs traditionnels sont à partir du decret N°77/245 du 15 Juillet 1977 portant organisation des chefferies traditionnelles au Cameroun, des auxiliaires d’administration et en tant que tel, ils devraient être formés sur les questions administratives. Ils devraient au préalable connaitre l’administration à laquelle ils sont auxiliaires (attributions et fonctionnement) afin de mieux collaborer et travailler avec les administrateurs.

le second module portait sur le droit foncier. Avec insistance, les formateurs (juristes) ont entretenu l’audience sur des cas pratiques qu’ils rencontrent au quotidien. Il faut préciser que la formation se faisait dans les langues nationales et la langue locale de ce groupement afin de faciliter la compréhension des notions de droit. 

Le troisième module était axé sur le droit des successions et libéralités. Les apprenants ont été entretenu sur le régime juridique des successions au Cameroun ainsi que le régime juridique des libéralités tant entre vivants qu’entre morts.

Pendant une période de 03 mois, les chefs de 3e degré de ce groupement ont pu toucher du doigt l’ensemble des réglementations prévues pour les matières sur lesquelles ils sont appélés à se prononcer lors de la résolution des conflits entre les fils et filles de leur petit village. La formation se faisait dans les langues officielles et dans la langue maternelle pour faciliter la compréhension.

La formation a été sanctionnée par des attestations de participations et dans une ambiance de joie, les différentes parties prenantes se sont séparées.

formation chefs traditionnels

Formation des chefs traditionnels

formation des chefs traditionnelsLe groupement reste désormais en contact avec la SOCIPRODD pour toute autre sollicitation d’ordre juridique. Les chefs traditionnels ainsi formés, vont désormais résourdre les problèmes des populations de leur village sans recourir à la justice. Cela réduit donc le taux de litiges entre les populations et limite les demandes en justice introduite par les justiciables ignorants de leurs responsabilités. Cela limite aussi l’appauvrissement des populations de ce village suites aux multiples frais engendrés par les procès en justice.

Chefs traditionnels

L’éduaction juridique, levier du développement durable!

Laisser un commentaire