La place de la société civile locale dans la gestion des crises humanitaires au Cameroun

SOCIPRODD

Les organisations de la société civile internationale opèrent de plus en plus sur le territoire camerounais alors que le fichier nationale des associations et ONG est étoffé. Comment explique-t-on qu’avec le nombre élevé des OSC (organisation de la société civile) locales, il y’a une faible implication de ces OSC locales dans les réponses aux crises humanitaires locales? Les organisations onusiennes sous-traitent encore avec des ONG extérieures au détriment des locaux. La question du développement des OSC locales se pose.

Pourquoi est-ce que les OSC locales ne sont pas courtisés par les institutions onusiennes et autres organisations internationales pour la mise en oeuvre de leurs projets sur le territoire national ? La SOCIPRODD tente d’apporter une réponse à cette question. Cette réponse vient des enquêtes menées par la SOCIPRODD sur le terrain relativement aux OSC locales.

Beaucoup d’associations et ONGs au niveau local sont créés par des aventuriers qui n’ont en rien la volonté d’oeuvrer pour le bien être de l’humanité. Ils ont créé l’organisation dans le seul but de se faire de l’argent sur la misère des personnes vulnérables. Une fois crée, le promoteur se lance à la recherche des aides sans même s‘investir au préalable de lui-même sur le terrain.

Les promoteurs de ces types d’OSC sont toujours dans les complaintes. Ils sont constamment en train de se plaindre du non accompagnement de la part de l’Etat ou des organisations internationales. Et finalement toutes les OSC locales nationales même les plus sérieuses sont mises dans le même panier et mis de cotés.

Il faudrait que l’Etat camerounais prenne des mesure devant favoriser le développement des OSC locales pour un meilleur développement!

Laisser un commentaire