Projet d’optimisation de l’encadrement juridique des refugies au Cameroun

education réfugiés

Pour faciliter leur intégration, la SOCIPRODD enseigne les lois du pays d’accueil aux réfugiés urbains vivant au Cameroun

Regardez la vidéo pour en savoir plus

Les tensions socio politiques dans le monde ont emmené des millions de personnes à se déplacer vers d’autres horizons en quête de sécurité. C’est le cas des personnes réfugiés qui, pour sauver leurs vies, et s’épanouir à nouveau, trouvent refuge dans d’autres pays. Une fois en terre d’accueil, il va se poser le problème de leur intégration. C’est dans le souci de leur apporter un soutien que l’ONU a mis sur pied le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR).

Cet organe a pour rôle de définir les politiques d’accompagnement des personnes réfugiés dans le monde. Parmi ces politiques, il y a celles de la protection et la défense des droits des réfugiés. Plusieurs textes internationaux (convention de Genève du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés, protocole relatif au statut des réfugiés du 18 novembre 1966, convention de l’OUA régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique, recommandation 773 du conseil de l’Europe relative à la situation des réfugiés de facto, Directive 2004/83/CE du conseil de l’Union Européenne du 29 avril 2004) consacrent le statut et droits des réfugiés. Le Cameroun qui accueille depuis plusieurs années les réfugiés a aussi mis sur pied des outils juridiques de protection des réfugiés (Loi n°2005/006 du 27 juillet 2005 portant statut des réfugiés au Cameroun).

Malgré l’existence de tous ces instruments juridiques de protection des réfugiés, il s’avère que ces derniers font davantage face à de nombreuses difficultés dans les zones urbaines où ils sont installés. Ces difficultés constituent un énorme frein à l’accomplissement des objectifs du HCR en ce qui concerne l’intégration effective des réfugiés en terre d’accueil. C’est en menant une profonde étude sur les véritables causes de ces difficultés que nous sommes arrivés aux conclusions suivantes: l’ignorance des lois du pays hôte par les réfugiés est cause de nombreuses difficultés qu’ils rencontrent dans leur quotidien et cela est davantage renforcé par la méconnaissance de leur statut et de leurs droits par les communautés hotes et certaines administrations publiques et privées du pays d’accueil.

Le présent projet vient donc répondre à cette problématique d’intégration des réfugiés. La SOCIPRODD dans sa démarche a entrepris une série de campagne d’éducation au juridique des réfugiés des réfugiés urbains au Cameroun, une série des campagnes de sensibilisations des communautés hôtes et des organisations patronales et administration publique sur le statut et les droits des réfugiés. La première vague de ces campagnes a débuté en 2021 dans les différentes communes de la ville de Douala et portent sur le droit au bail (relation bailleur locataire) à usage d’habitation et à usage commercial et le droit au travail et à l’éduction du réfugié.

Education réfugiés

Laisser un commentaire