+237 651 14 52 14 / +237 243 75 69 14 / +49 1521 3522950
contact@sociprodd.com

NOS RÉALISATIONS

L’éducation juridique pour tous

La SOCIPRODD au lycée bilingue de KIENEGHANG pour une séance d’éducation juridique.

Séance d’éducation juridique au lycée bilingue de KIENEGHANG suivie d’une remise des flyers contenant les articles de lois qui sanctionnent les actes q’un élève peut poser en milieu scolaire et qui sont constitutifs d’infraction suivant les lois de la république.

Il fallait leur préciser que la tenue de classe ou la qualité d’élève n’écarte pas la responsabilité pénale. L’élève est passible des peines civiles ou pénales comme tout autre citoyen.

La SOCIPRODD au lycée bilingue de GALIM pour une séance d’éducation juridique.

La SOCIPRODD au lycée de BAGAM pour une séance d’éducation juridique.

La SOCIPRODD au collège PROWO pour une séance d’éducation juridique.

Combat acharné contre les délinquants en milieu scolaire

Ces jeunes enfants possèdent toutes les stratégies pour détourner l’attention des encadreurs. Après des fouilles systématiques et en présence des responsables de l’établissement, nous avons trouvé sur ces adolescents des bibles et cauris. A première vue on aurait cru avoir à faire à des religieux croyants mais non, ce n’est pas le cas. La bible sur eux est un outil de cachette et non de lecture. C’est dans la bible que ces enfants cachent les lames de rasoir leur servant non pas pour tailler les crayons mais plutôt pour les petites bagarres entre camardes.

Les cauris retrouvés sur certains étaient des gris gris leur servant de manipuler leurs camarades de classe et même leurs enseignants.

Campagne d’éducation juridique : la SOCIPRODD dit non à l’ignorance des lois en milieu scout.

La SOCIPRODD a saisi l’aubaine du congrès du village BANDREFAM tenu du 08 au 11 juillet pour sensibiliser et éduquer les jeunes scouts sur les questions de connaissance et du respect des lois. L’association des scouts prônant des valeurs civiques et humanitaires, la SOCIPRODD présent à l’événement, a tenu à donner aux jeunes scouts (200) quelques fondamentaux du droit devant leurs permettre d’éviter la commission de certaines infractions. Ces quelques articles de lois ont été compilés dans des dépliants qui leurs ont été distribués. La leçon n’étant pas tombée dans les oreilles sourdes, chacun de ces enfants a fait la promesse de toujours respecter les lois du pays pour un développement effectif.

Campagne d’éducation des commerçants de la ville de BAFOUSSAM sur les lois commerciales et fiscales.

3 000 dépliants contenant quelques articles de lois importantes sur la fiscalité ont été remis à ces commerçants. Au cours de cette campagne, la SOCIPRODD a tenu à expliquer aux commerçants contribuables la notion de catégorie d’imposition ainsi que les fourchettes d’imposition pour chaque type d’impôts. Il leur a été expliqué l’importance de déclarer la matière imposable au préalable avant toute constatation du fisc ; la nécessité de payer ses impôts et surtout de payer dans les caisses de l’Etat contre une quittance de paiement. Il leur a été donné les sanctions auxquelles s’exposent les commerçants qui dissimulent la matière imposable et qui refuse de payer les impôts…

Séance d’éducation fiscale des commerçants contribuables de la ville de FOUMBAN dans le département du NOUN.

La notion d’impôt doit être comprise de tous les contribuables. il est impératif que tout contribuable maîtrise l’environnement fiscal dans lequel il évolue. Cela lui permet de faire face à certains abus de la part des agents du fisc corrompus.

Dans le cadre du programme de lutte contre la corruption, la SOCIPRODD forme aux côtés d’autres associations, des agents de lutte contre la corruption.

Ces jeunes soucieux de lutter contre la corruption, ont reçu lors de ce séminaire les outils de lutte contre la corruption. ils sont prêts à enquêter et dénoncer les actes de corruption à la base. ils ont reçu leur parchemin de fin de formation et sont prêts à travailler dans toutes organisations de lutte contre la corruption

La SOCIPRODD au salon international de la jeunesse au Palais des sports à YAOUNDE.

Lors du salon, la SOCIPRODD a été conviée à la formation des jeunes désirant lutter contre la corruption au Cameroun. Le ministre de la jeunesse et le directeur de l’UNICEF ont fait un tour dans le Stand SOCIPRODD/K.O CORRUPTION pour féliciter leurs actions conjointes dans la promotion de la bonne gouvernance au Cameroun.

La SOCIPRODD sensibilise les parents d’élèves dans la lutte contre les déviances en milieu scolaire.

Les associations des parents d’élèves sont aussi nos cibles. Chaque parent est tenu de discipliner son enfant à partir de la maison. Les dépliants contenant les articles de lois qui sanctionnent les dérives que commettent les élèves en milieu scolaire ont été mis à la disposition des parents d’élèves afin qu’ à leur niveau, ils puissent continuer la sensibilisation de leurs enfants à la maison sur la question du respect des lois et du règlement intérieur de l’établissement.

La SOCIPRODD en conférence de presse à l’hôtel Lumière à AKWA à Douala le 29 décembre 2018.

Conférence organisée par l’AFEDEC sur le rôle de la femme dans la préservation de la paix en période de crise. le Cameroun traversant une période de tension, il convient de trouver toutes stratégies utiles de préservation de paix afin de limiter les inter actions du conflit.La SOCIPRODD représenté par son président n’a pas manqué au rendez vous!

Séance de travail au siège de la SOCIPRODD

Si nul n’est censé ignorer la loi, connaitre le droit est un droit. Telle est la motivation de ces jeunes. Ils ont décidé de promouvoir l’éducation juridique à travers le territoire national camerounais. Les séances de travail se multiplient de plus en plus pour l’atteinte de nos objectifs.

Séance d’éducation sur les procédures judiciaires à BAFOUSSAM

Les lois sont faites pour les Hommes et doivent par conséquent être mis à la disposition des Hommes. De l’interpellation jusqu’à la détention, nous avons édifié ces jeunes sur les procédures judiciares sis au quartier KAMKOP à Bafoussam

Campagne d’éducation juridique dans le département de la Menoua

Etablissement : Collège Menoua Espoir

Objectifs : enseigner aux élèves, les lois qui sanctionnent leurs actes déviants en milieu scolaire.

Collège Albert Camus à Dschang

Campagne d’éducation juridique dans le Littoral

Etablissement : Collège Privé Emaus à Douala

Objectifs : Enseigner aux élèves les lois et règlement intérieur de leur Etablissement. Sensibiliser les élèves sur les dangers de la délinquance en milieu et les conséquences sur le plan légal.

Campagne d’éducation juridique dans le département de la Mifi

Etablissement : Collège Privé TANKOU à Bafoussam

Objectifs : Sensibiliser les élèves sur le respect du règlement intérieur de l’Etablissement. Mettre à leur disposition les lois qui sanctionnent les actes qu’un élève peut poser en milieu scolaire et qui sont qualifiés d’infraction suivant les lois de la république du Cameroun.

Campagne d’éducation juridique à Yaoundé

Etablissement : Lycée de NKOLBISSON après l’assassinat du professeur par l’élève.

Objectifs : Enseigner aux élèves les lois qui sanctionnent les actes qu’ils posent en milieu scolaire et qui sont qualifiés d’infraction suivant les lois de la république du Cameroun. Sensibiliser les élèves sur le respect du règlement intérieur de Etablissement.

Campagne d’éducation juridique et de soutien aux enfants de la rue à Douala

Lieu : New town aéroport (carrefour Nelson Mandela)

Objectifs : Sensibiliser les enfants de la rue sur le respect des lois de la république du Cameroun. Leur apporter un soutien financier pour leur bien être. Recueillir leurs problèmes et les mettre à la disposition des détenteurs d’enjeux (pouvoirs publics et ONG…)

Lutte contre le COVID 19

Lieu : Douala 2e, quartier New town aéroport.

Objectifs : mettre à la disposition des populations du quartier New town Aéroport, les articles de lois qui régissent les périodes de crise sanitaire. Sensibilise lesdites populations sur le respect des mesures barrières de lutte contre le COVID 19 édictées par le gouvernement camerounais et l’OMS.

Nombre de kits sanitaires distribués: 2000 flyers contenant les articles de lois qui régissent les périodes de crise sanitaires; 2 000 masques barrières, 2 000 solutions Hydro alcoolique, 100 sceaux robinets et 5 cartons de savons, gants.

Stratégie de la campagne : Sensibilisation et distribution porte à porte, bloc par bloc

Résultat : les populations de cette zone ont pu avoir le nécessaire pour se prévenir contre la pandémie. elles ont pu se mettre à l’abri de la maladie à travers la sensibilisation et l’éducation juridique.

Campagne d’éducation juridique et de sensibilisation contre le COVID 19 à Yaoundé

Zone : quartier Oyack Rail (Fandena)

Cible : Personnes âgées de 10 ans et plus

Objectifs : mettre à la disposition des populations du quartier Oyack Rail, les articles de lois qui régissent les périodes de crise sanitaire. Sensibilise lesdites populations sur le respect des mesures barrières de lutte contre le COVID 19 édictées par le gouvernement camerounais et l’OMS.

Nombre de kits sanitaires distribués: 1 000 flyers contenant les articles de lois qui régissent les périodes de crise sanitaires; 1 000 masques barrières, 1 000 solutions Hydro alcoolique, 10 sceaux robinets et 2 cartons de savons,100 pairs de gants.

Stratégie de la campagne : Sensibilisation et distribution porte à porte, bloc par bloc

Résultat : les populations de cette zone ont pu avoir le nécessaire pour se prévenir contre la pandémie. elles ont pu se mettre à l’abri de la maladie à travers la sensibilisation et l’éducation juridique.

Lutte contre le COVID 19 à Galim (région de l’Ouest, département du Bamboutos)

 

Lieu : Galim 

 
 

Objectifs : mettre à la disposition des populations de GALIM, les articles de lois qui régissent les périodes de crise sanitaire. Sensibilise lesdites populations sur le respect des mesures barrières de lutte contre le COVID 19 édictées par le gouvernement camerounais et l’OMS.

 
 

Nombre de kits sanitaires distribués: 1 500 flyers contenant les articles de lois qui régissent les périodes de crise sanitaires; 1 500 masques barrières, 1 500 solutions Hydro alcoolique, 50 sceaux robinets et 4 cartons de savons, gants.

 
 

Stratégie de la campagne : Sensibilisation et distribution porte à porte, bloc par bloc

 
 

Résultat : les populations de cette zone ont pu avoir le nécessaire pour se prévenir contre la pandémie. elles ont pu se mettre à l’abri de la maladie à travers la sensibilisation et l’éducation juridique.

 
 
 

Lutte contre la COVID 19 à Douala 2e

Cible : Enfants de la rue

Depuis  le début de la crise sanitaire, les enfants de la rue semblent être oubliés. Nos équipes les ont approché avant de constater que ces derniers ne souciaient nullement de la pandémie et ce pour plusieurs raisons.

  1. Les difficultés pour eux à gagner leurs pains quotidiens
  2. Le manque de sensibilisation à leur endroit
  3. Le manque de considération dont ils font l’objet…

C’est après cette enquête que nous avons décidé de voler au secours de ces enfants démunis et vivant dans la rue. Une campagne de sensibilisation a été organisée dans cet arrondissement. Cette campagne qui s’est déroulé dans une salle aménagé à cet effet a accueilli 100 jeunes enfants de la rue. Au cours de ladite campagne, nous leur avons sensibilisé sur la question du Corona virus ainsi que les mesures préventives. Personnes parmi eux n’avait de caches nez. Nous leur avons donné des caches nez, du savon, du riz et 5 000 FCFA comme argent de poche. Nous avons recueilli d’eux des doléances visant à leur faire quitter la rue. Ces enfants de la rue sont des potentiels transmetteurs de la maladie. Ils se frottent les uns contre les autres sans aucuns soucis. Et c’est ainsi qu’ils se frottent aux autres enfants du quartier. Nous avons envisagé avec eux des projets capables de les faire sortir de la rue et vivre une vie normale.

Cette démarche n’aboutira qu’avec l’apport de tous.

La question du respect de la chose publique au Cameroun

Le respect de la chose publique reste un problème pour le peuple Camerounais. Alors que le pays se bat pour son émergence, certains citoyens continuent de détruire par eux même ou par personne intermédiaire les biens publics. La plupart des projets de développement durable ne trouvent pas succès auprès de la cible parce que cette dernière n’a point de respect pour la chose publique. Prenons par exemple les dons en points d’adduction en eau potable. La plupart de ces projets réalisés n’ont pas la chance d’exister autant que l’aurait voulu le donateur. Parce que les bénéficiaires l’utilisent mal, soit eux même, soit par personne interposées (leurs enfants ou familles). Les enfants finissent généralement par endommager le point d’eau parce que l’ayant transformé en objet de jeu. Du coup, une borne fontaine qui devrait durer au moins 5 ans avant qu’on envisage sa maintenance, se voit endommagé moins d’un mois après son inauguration. Quel gâchis !
Le donateur ne se sentira pas mieux au vue de cela, d’où la nécessité de sensibiliser les bénéficiaires des projets de développement durable sur le respect de la chose publique. Suivant l’article 1384 du code civil camerounais qui parle de la responsabilité du fait d’autrui, les parents se verront coupables des actes commis par leurs enfants sur les biens publics ou privés.
Il en est de même pour ceux qui possèdent des champs en bordure de route et qui remplissent les rigoles ou caniveaux avec les déchets des champs et dont la conséquence est visible sur l’état de la route à cause de la déviation des eaux de ruissellement qui vont finalement couler sur la voie publique.
La SOCIPRODD se charge aujourd’hui d’accompagner les projets de développement durable afin qu’ils soient effectivement durables parce que le respect de la chose publique n’est pas la mieux partagée.

L’éducation juridique, levier du développement durable !!!

La SOCIPRODD sensibilise les bénéficiaires de ce forage d’eau sur la nécessite commune de respecter et de protéger l’ouvrage sous peine de poursuite civile.

Renforcement des capacités des chefs traditionnels en matière de gouvernance locale au Cameroun

Formation des chefs traditionnels sur le droit foncier au Cameroun

Région de l’Ouest Cameroun, département du BAMBOUTOS, arrondissement de Galim (groupement Bamendjing)